Image default
Entreprise

Où apprendre l’informatique décisionnelle ?

Notez cet article
Les avancées dans le domaine de l’informatique mettent à la disposition des entreprises de nombreux outils destinés à les aider à différents niveaux. Pour la gestion efficace des données, l’analyse des données générées lors de la gestion de l’entreprise ou encore pour la prise efficace de décisions, les outils informatiques représentent des alliés de choix. L’informatique décisionnelle encore appelée Business Intelligence utilise de nombreux logiciels afin de procéder au traitement efficace de l’entreprise. Que dire de l’informatique décisionnelle et surtout comment s’initier à l’utilisation efficace de cet ensemble d’outils importants pour l’entreprise ?

Qu’est-ce que l’informatique décisionnelle ?

L’informatique décisionnelle ou Business Intelligence répond à une définition simple et claire. Elle représente un ensemble d’outils ou de méthodes informatiques destinés à prendre en compte les résultats issus de la réalisation des différents processus réalisés par l’entreprise. Le résultat visé par l’utilisation de cet outil informatique concerne la prise de décision pour un meilleur pilotage de l’entreprise et bien évidemment pour un développement durable de celle-ci.

Une histoire qui date du début des années 90

L’informatique décisionnelle au tout début c’est-à-dire une trentaine d’années en arrière représentait un système complexe et absolument fastidieux à mettre en place. Elle ne pouvait être manipulée ou utilisée que par des ingénieurs du domaine. Une dizaine d’années plus tard en 2000 des avancées sont notées. De nouveaux outils sont mis en place concernant la Business Intelligence et offrent une grande révolution en permettant dorénavant de traiter les données au sein de différents modèles de données. Après 2010 jusqu’à nos jours, de nouveaux outils ne cessent de faire leur apparition dans ce domaine rendant de plus en plus aisé le traitement des données produites par l’entreprise, leur visualisation et aussi leur analyse. L’informatique décisionnelle est aujourd’hui un outil accessible à tous via des formations efficaces capables d’offrir les bases nécessaires à son utilisation en entreprise.

Par quels différents moyens devenir professionnel dans le domaine de l’informatique décisionnelle ?

Pour apprendre l’utilisation de différents outils nécessaires à l’informatique décisionnelle, il est possible si vous êtes autodidacte de vous exercer par des livres disponibles sur le marché. Mais, notez que cela n’est en aucun cas la meilleure solution. En effet, bien que les outils de l’informatique décisionnelle aient évolué au cours des dernières, ils restent néanmoins liés à un domaine relativement complexe et parfois incompris même de certains professionnels. La solution idéale pour se former serait donc de faire confiance à un formateur de qualité et expert dans le domaine. https://www.lecfomasque.com/ par exemple vous propose des formations de qualité relatives à la maîtrise de différents outils de la Business Intelligence tels que Power Bi ou Excel sous toutes ses coutures.

Pourquoi opter pour des formations en informatique décisionnelle au sein des entreprises ?

L’informatique décisionnelle est sans aucun doute d’une très haute importance au sein des entreprises. Comme son nom l’indique, elle joue en effet un rôle crucial dans le processus de prise de décision. Il faut noter qu’une entreprise qui fonctionne produit chaque jour une panoplie de données à première vue inutilisables et incomprises. Les données éparses, non traitées et non structurées peuvent cependant devenir de véritables outils de travail une fois traitées et analysées par les outils et processus de l’informatique décisionnelle. Ces données sont issues des processus de vente, d’achat, de services après-vente, ou encore de maintenance pour ne citer que ceux-là. Les données traitées et analysées sont donc diverses. Elles peuvent aller des données comptables à celles financières ou de production sans oublier les données des ressources humaines, les flux financiers, les stocks, les avais des clients et bien plus. Les avantages obtenus par l’entreprise ne font donc aucun doute. En voici quelques-uns :

  • Offre une possibilité de procéder à une analyse de données provenant de différentes sources et processus au sein de l’entreprise ;
  • Offre un aperçu réel de l’activité à un instant donné ;
  • Permet une exploitation de tous les types de données sans exception aucune ;
  • Offre une meilleure gestion du temps et meilleure analyse des données ;
  • Rend possible une amélioration des performances de l’entreprise à divers niveaux ;
  • Permet en permanence une meilleure définition et actualisation des objectifs de l’entreprise.

Comment sont traitées les informations recueillies par l’informatique décisionnelle ?

Afin de donner aux informations recueillies une forme utilisable, un véritable travail de modélisation et d’homogénéisation des données est réalisé par les professionnels. Le résultat de ce travail est présenté de différentes manières. Ainsi, des tableaux de bord ou des représentations graphiques aisément interprétables sont mis à la disposition de l’entreprise.

Les tableaux de bord

Ils permettent de mettre en évidence des indicateurs d’aide à la décision répondant à la dénomination de KPI encore appelé indicateur clé de performance. Ces indicateurs permettent aux principaux décideurs de l’entreprise d’avoir une vue globale de l’activité et de procéder à son analyse en considérant les stratégies et challenges définis en amont par ladite entreprise. Le tableau de bord est présenté de façon claire et peut être consulté et suivi de la manière la plus simple possible. Il suffira en quelques clics de consulter le travail fait de A à Z par les différents outils de la Business Intelligence. Nul besoin ne sera de s’encombrer d’une masse de données. Les tableaux de bord sont simples ergonomiques et représentent de véritables trésors dans le processus de prise de décision.

Les graphiques

Ils font partie des types de résultats que l’on considère comme de la Data Visualisation ou visualisation des données. Ici, l’informatique décisionnelle se servira de différents éléments tels que des courbes, des boîtes à moustache, des graphes croisés et des histogrammes entre autres. Les données produites permettent de mieux visualiser les activités et leur état actuel. Les problèmes à venir pourront après une analyse pointue des graphiques être décelés pour une prise de décision préventive et avantageuse pour l’entreprise et son devenir.

Quelles sont les principales étapes de l’informatique décisionnelle ?

La transformation des données obtenues au sein de l’entreprise par l’informatique décisionnelle utilise différents logiciels et se fait en six différentes étapes utilisant chacune un logiciel précis.

La collecte des données

Il s’agit de la toute première étape du processus de la Business Intelligence. Il est question ici de réunir toutes les données issues des processus de l’entreprise au sein d’un même endroit. La collecte des données se fait grâce à l’ETL (Extract Transform & Load) un processus conçu à cet effet. Il a pour rôle de rechercher les données au niveau de leurs différentes sources, de les rendre homogènes par différents types de transformations et ensuite de les charger pour une prochaine utilisation.

Le stockage des données

La deuxième étape de la Business Intelligence consiste à stocker les données recueillies au sein d’un endroit unique et accessible sans aucune limite par les différentes technologies et applications de l’informatique décisionnelle. Le stockage des données se fait par la mise en place d’un Data Warehouse. Cela a pour objectif la mise en place d’un schéma de stockage des différentes données issues de la phase précédente. Pour venir à bout de cette étape, une technologie appelée SGBDR (Oracle, HANA SAP, MySQL …) est utilisée. À partir de là vient une étape purement opérationnelle. De nombreux calculs sont exécutés afin de conduire progressivement vers la production des indicateurs d’aide à la décision. Des technologies dénommées cuves OLAP sont utilisées lors de la réalisation de calculs intermédiaires. Leur rôle est simple : ils permettent d’éviter que la réalisation des calculs ne trouble l’intégrité du Data Warehouse.

L’analyse des données

La quatrième phase de la chaîne décisionnelle consistera selon le cas de figure à la réalisation d’une analyse de données. Le but dans ce cas est d’identifier les points communs, les différentes tendances et les corrélations présentes au niveau des données. Pour cela, différentes techniques telles que le clustering, l’intelligence artificielle, la machine learning ou encore l’apprentissage automatique sont utilisées. Cette phase n’est pas obligatoire et n’est donc pas utilisée par toutes les applications de l’informatique décisionnelle ;

La restitution et la visualisation des données produites

Les données produites lors des étapes précédentes sont désormais prêtes à l’utilisation. Il s’agira donc de procéder à la mise en place des tableaux de bord contenant les indicateurs d’aide à la décision. Différentes technologies permettent de mettre sur pied les tableaux de bord en utilisant les données fournies par les processus réalisés en amont. PowerBI, MicrosoftStrategy, IBM Cognos, QlikView, OBIEE sont quelques outils efficaces utilisés pour la construction des tableaux de bord. Une fois les indicateurs d’aide à la décision restitués au niveau des tableaux de bord, l’étape finale est optionnelle. Les tableaux de bord pourront être analysés directement ou visualisés sous la forme de graphiques de différentes formes. Ce type de représentation visuelle facilitera l’analyse des résultats par les décideurs pour la prise de décisions avisées. PowerBI ou QlikSense peuvent être utilisés dans ce cadre.

Opter au sein de l’entreprise pour des formations relatives à l’informatique décisionnelle est un véritable investissement dont les résultats avantageux ne tardent pas à se faire voir. Il est nécessaire cependant d’opter pour la bonne formation afin d’acquérir une bonne base pour le bien de l’entreprise.

Autres articles à lire

Comment communiquer pour une entreprise en 2021 ?

Emmanuel

Comment améliorer le référencement de votre site avec le SEA ?

Emmanuel

Pourquoi opter pour les étiquettes adhésives professionnelles ?

Emmanuel